Carnet d'une voyageuse en Terre Sainte

Ce blog compile mes recherches visant a reconstituer plusieurs personnages de Terre Sainte à la fin du XIIème siècle.

01 mars 2012

Méthode de tissage aux cartons

Découvert sur le blog: http://jenifael.over-blog.net, un article très pratique expliquant la méthode du tissage à la carte que je reproduis ici.

J'ai construit ma propre version d'un petit métier à tisser et élaboré mes propres cartes il y à quelques années mais n'avait jamais eu le temps de le finir. Dès que ce sera le cas je posterais des photos et m'atellerais à la tâche du tissage.

 

"Le tissage à cartes ou aux cartons, est l'une des techniques de tissage les plus anciennes.
Des traces de tissages à cartes ont été datées de l'an 600 avant J.C. et ont été retrouvées dans des régions comme la Scandinavie, l'Islande, la Chine et l'Egypte (entre autres).
Le tissage à cartes doit son nom aux cartes utilisés pour tenir des fils de chaîne.

A ce jour, la technique n'a jamais changée. Les cartes sont numérotées et tiennent lieu de métier. Les fils, que l'on appelle fils de chaîne, sont enfilés dans des trous percés à des endroits bien précis dans les cartes.

FOURNITURE


Pour commencer il vous faudra, soit, vous fabriquer un métier comme celui-ci

metier


(Euh !... c'est pas la forme du mien !)

ou tout simplement une poignée de porte (que l'on n'ouvre pas trop souvent ) et votre ceinture ou bien encore deux serres-joints accrochés à une table. Il y a sûrement d'autres techniques, à vous de voir laquelle vous convient le mieux.

Ensuite, il vous faudra des cartes. Pour ça pas compliqué ! Toute matière rigide et mince peut-être utilisée pour faire les cartes, même le plastique peut faire l'affaire (Personnellement, j'utilise des sous-bocks, vous savez les dessous de verre à bière que l'on trouve dans les bar !).
Donc, les cartes sont généralement carrées avec quatre trous et les coins arrondis pour faciliter la rotation des cartes.

 cartons01


Vous pouvez, éventuellement, faire un cinquième trou (au centre de la carte). Celui-ci sert uniquement à passer un fil pour maintenir les cartes ensemble, le temps d'une pause.

cartons02

Si vous optez pour les cartes à quatre trous vous maintiendrez le travail en passant un élastique autour (moins pratique je trouve).
Faites vos cartes en suivant les dimensions et en perçant les trous avec une pince emporte-pièces.

Notez sur chaque cartes au crayon les lettres de A à D sous les trous et les numéros des cartes au centre des cartes.

Enfin, les fils ! Vous pouvez utiliser de la laine, du coton à crocheter ou autre, suivant vos humeurs et vos envies du moment. Mais surtout utilisez des fils, pour la chaîne, lisse et bien costaud. Un fil que l'on peut casser facilement avec les mains ne sera pas assez solide pour le tissage à cartes en raison du frottement permanent auquel sont soumis les fils de chaîne et par la rotation constante des cartes.

La couleur du fil de trame (fil que l'on passe entre les fils de chaîne (la foule)) doit être assortie à celle des bords de la chaîne. C'est le seul endroit où la trame est visible !

TECHNIQUE ET GRAPHIQUE


Avant de vouloir couper vos fils de chaîne pour commencer votre tissage, il vous faut d'abord savoir quel sera le motif que vous voulez faire, et quel sera le nombre de cartes.
Le graphique du tissage à cartes est une méthode visuelle indiquant rapidement comment :
 
- enfiler les fils de chaîne sur les cartes,
- la couleur,
- la disposition des fils.

Les chiffres dans le haut (ou le bas) du graphique indique le nombre de cartes nécessaire.
Les lettres A et D ou chiffres 1 à 4, correspondent aux trous dans les cartes (que vous avez fait au préalable).
Les flèches, sous le graphique, indique le sens pour enfiler les fils :

- flèche à droite à l'endroit
- flèche à gauche à l'envers.

  cartons03

Chaque trou de chaque carte a son propre fil de chaîne, sa couleur est donné sur le graphique.

  cartons04

OURDISSAGE


Grâce au graphique, vous avez le nombre et la couleur des fils, vous pouvez ourdir votre chaîne.

Une fois le nombre de fils désiré coupé (pour ma part, j'ai pris une planche de 2m environ dans laquelle j'ai planté 10 clous, pour pouvoir mesurer et couper mes fils de chaîne), rassemblez tous les fils et nouez-les. Ainsi vous pouvez placer ces fils sur le métier et commencer à enfiler les fils sur les cartes en suivant le graphique.

ENFILAGE DES CARTES


Suivez le graphique pour la couleur du fil et le sens de l'enfilage (endroit-envers ou envers-endroit), enfilez chaque dil de chaîne dans chaque trou (1 fil = 1trou, 1 fil = 1trou etc...).
Dès qu'une carte est enfilée, mettez-la avec les autres (les lettres dans le même sens et toutes tournées du côté face).
Mettez un élastique autour du paquet de carte ou la ficelle par le trou central.
Attachez l'autre bout de fils, enlevez l'élastique ou la ficelle. Les fils de chaîne sont divisés en deux nappes, deux fils de chaque carte en haut et deux fils de chaque carte en bas. Cette division forme l'encroix (croisement des fils), comme sur les métiers à tisser.

L'AMORCE


Comme tous les fils de chaîne sont noués ensemble en faisceaux, les quatres premières rangées sont utilisées pour les redresser. Pour cette partie du tissage, appelée amorce, prenez une grosse ficelle pour la trame.

Le paquet de cartes est en position de départ (trou A à droite en haut). Insérez la ficelle dans la foule en laissant un bout de 10 cm libre. Serrez la ficelle à l'angle de la foule.

AMORCE01

Donnez un quart de tour au paquet de cartes vers l'avant. Le trou B est maintenant en haut à droite. Faites un nouveau passage (une duite) en ramenant la ficelle, dans la nouvelle foule, de gauche à droite.

AMORCE02

Refaites un quart de tour au paquet de cartes vers l'avant, le trou C est maintenant en haut à droite. Faites de nouveau passer la ficelle (troisième duite).

AMORCE03

De nouveau un quart de tour vers l'avant, le trou D se présente en haut à droite. Nouvelle duite (quatrième).

AMORCE04

Et enfin, un dernier quart de tour, toujours vers l'avant. Les cartes sont revenues à leur point de départ, c'est-à-dire le trou A en haut à droite.

AMORCE05

L'amorce est terminée, les fils de chaîne sont régulièrement espacés et vous pouvez commencer le tissage. Laissez la ficelle de l'amorce en place, elle sera retirée à la fin du tissage.

TISSAGE


Munissez-vous d'une navette.

TISSAGEµ

Vous pouvez la fabriquer vous même dans du contre plaque, du carton (pas très résistant...) ou bien aussi prendre une vieille carte téléphonique, CB ou autre....
Sur cette navette, enroulez le fil de trame.
Puis commencez le tissage en laissant 10 cm de libre.
Faites une duite.
Donnez un quart de tour au paquet de cartes vers l'avant, comme pour l'amorce, puis faites une duite.
Continuez de tourner les cartes et passez à chaque fois le fil de trame dans la foule jusqu'à ce que toutes les cartes soient revenues à leur position de départ.
Quatre tours à l'avant et quatre tours en arrière donnent un motif complet.

LISIERES


La tension est une question d'habitude. Pour des lisières régulières, tassez la duite dans la foule contre la précédente (avec la navette ou tout autre objet : coupe papier à lame fine par exemple), tout en laissant la boucle apparaître au bord. Ensuite tirez doucement sur le fil, mais sans tirer au point de faire grigner (plisser) le tissage.
Ouvrez la foule après chaque rotation des cartes, avant de passer à la duite suivant. Le motif n'en sera que plus net.

NOUVEAU FIL DE TRAME


A la fin du fil de votre navette, faites une duite en laissant un bout de fil de 15 cm de libre. Puis faites la même duite en sens inverse avec le nouveau fil, en laissant aussi 15 cm de libre.
Tournez les cartes et faites la prochaine duite avec les deux fils de trame en sens invers.
Tournez les cartes et continuez de tramer avec le nouveau fil.
Coupez le premier fil au ras du bord, et enfin passez le bout libre du nouveau fil jusqu'à l'autre bord et coupez.

FIN DE TISSAGE ET FINITION


Lorsque l'on arrive à la fin du travail, les fils de chaîne, non tissés, sont généralement entortillés.
Pour obtenir la plus grande longueur de tissage, arrêtez-vous lorsque les cartes sont en position de départ.
Faites-les glisser contre la partie tissée, puis attachez-les (élastique ou ficelle).
Défaites le noeud d'attache du côté non tissé.
Démélez les fils.
Refaites le noeud et raccrochez la chaîne au métier ou à la pognée de porte.
Continuez de tisser, jusqu'à la fin du motif et de la longueur désirée.

Rentrez le bourt de fil de trame dans les derniers rangs du tissage avec une aiguille à tapisserie.
Rentrez le fil de trame du début du tissage de la même manière.
Dénouez les attaches et défaites les neouds de la chaîne.
Désenfilez les fils des cartes ou coupez les fils en laissant un bonne longueurpour terminer votre ouvrage avec une frange, un glan ou de petites tresses.
Et enfin, enlevez l'amorce.

VARIANTES DANS LES ROTATIONS


Si l'on tourne les cartes en sens opposé, le motif change sur l'endroit et sur l'envers du tissage.
Lorsque l'on tourne les cartons en sens opposé, le motif est alors inversé.
On peut tourner les cartes en un nombre quelconque de séquences, 4 fois vers l'avant, 4 fois vers l'arrière, 6 fois dans chaque sens etc... On peut créer des effets sur la même chaîne en employant une différente séquence de rotation.


VARIANTE01 

Exemple : Un motif, diverses séquences de rotation.
Ici, les flèches sont représentées par des B et des F (B = Back = Arrière ; F = Front = Avant)


VARIANTE02

Motif obtenu en pivotant continuellement les cartes en sens opposé à vous.


VARIANTE03


Tournez les cartes toujours en sens inverse vers vous, pour obtenir le motif inverse.



VARIANTE04

Motif obtenu en tournant les cartes quatre fois dans chaque sens.



On peut modifier un modèle en changeant les différentes positions de départ des cartes, sans même changer la couleur sur les cartes.

N'oubliez pas : l'enfilage des fils dans un même carton se fait dans le même sens. Sinon, la rotation du groupe de cartes sera impossible en cours de tissage.

 

Source schémas/dessins : http://artisanat.yoll.net/tabmat.htm"

Posté par FloratheGreat à 18:08 - [COSTUMES] Broderie - Commentaires [0] - Permalien [#]